pleias
FMhistoriquevaleursquestionsFM Célèbresloge-brestPrésentation Pleiasnos-travaux.htmlpostulergodfGODFconstitutionloges du GODFvisiteursVisiteurscontact fil

Que faisons-nous en Loge ?

Nous nous retrouvons au sein d'une Loge dans le cadre de séances de travail que nous appelons "tenues".

Le Rituel, un des piliers de la dynamique maçonnique
Nos Tenues se déroulent selon un rituel qui puise ses racines dans la tradition maçonnique. Le rituel codifie le déroulement de nos travaux et diffère selon leur nature. Différents rites coexistent en Franc-Maçonnerie. Le rituel pratiqué dans notre Loge est le Rite Français comme l’utilisent 95% des loges du Grand Orient de France.

Travaux de la loge de francs-maçons Pleias de Brest

Ce rituel invite les Francs-Maçons à se placer "hors du temps et de l’espace" afin de les isoler de l’agitation du monde extérieur. Après réflexion, ils peuvent ainsi solliciter la parole et  exprimer leurs opinions avec mesure, franchise, confiance et ceci dans une totale liberté. Toutes les idées sont examinées dans un esprit de tolérance et de fraternité.

L’apprentissage à l'écoute active
Les apprentis sont quant à eux, astreints au silence pendant une période qui peut aller d’un à deux ans. Ce laps de temps correspond à une période d’apprentissage à l’attention à l'écoute active. L’apprenti pourra ainsi apprécier et mesurer  non seulement tout l'intérêt d'une prise de parole mûrement réfléchie mais également toute la richesse qui réside dans un silence actif et librement consenti. Comme le disait notre frère Gœthe "Parler est un besoin, écouter est un Art"
.

Des questions à l’étude des loges
Notre Loge, conformément aux usages de notre obédience, travaille sur des questions proposées par le Convent annuel (assemblée générale) Ces questions concernent 5 thèmes. Par exemple, pour l’année 2015/2016, ces propositions sont :

  • la question A dite d’ordre d’intérêt général : Entre liberté et sécurité, quelle société s’offre à nous ?
  • la question B dite d’intérêt maçonnique ou symbolique : La Franc-maçonnerie a-t-elle vocation à refléter l’ensemble de la société ?
  • la question C dite sur la laïcité : Comment un Franc-maçon peut-il promouvoir au travers de sa vie profane, le principe de laïcité ?
  • la question D dite sur la Paix et les Droits de l’Homme : Quelle politique migratoire fondée sur nos valeurs peut-on promouvoir auprès des responsables de l’Union Européenne ?
  • la question E dite des loges hors Métropole : Jusqu’où peut-on aller dans le respect des cultures ?

Nous choisissons  par vote au moins 2 questions et mandatons un rapporteur par question. Chaque rapporteur se charge de recueillir les avis et contributions des membres de l’atelier et rédige la réponse. Après approbation de l’atelier, la synthèse est envoyée au rapporteur de la région maçonnique du grand Ouest qui, à son tour, rédige une synthèse au niveau régional. Cette synthèse est envoyée au niveau national pour constituer une réponse commune à toutes les loges. Les réponses à incidences sociales sont synthétisées et publiées à destination du monde profane, ceci pour y être, le cas échéant, exploitées par les législateurs.

La vie est un chemin de recherche franc-maçonnerieÉtudes, analyses et débats dans le respect de la liberté absolue de conscience
Au-delà de ces questions, tout autre thème philosophique symbolique ou social peut être étudié en Loge. Nous éviterons cependant de « plancher » sur des thèmes qui renvoient aux convictions politiques ou religieuses. En effet, nous ne cherchons pas à convaincre ou à remettre en cause les convictions de chacun mais juste à s’enrichir de nos différences de points de vue. Nous ne pratiquons aucun dogme et nous sommes en recherche perpétuelle de vérités.

Sous l'équerre et le compas
Compte tenu de l’importance du vécu du parcours initiatique, la présence aux tenues est indispensable. Nul ne peut devenir Franc-Maçon accompli s’il n’est assidu. En effet, c’est en Loge, sous l’équerre et le compas qu’on reconnaît le Franc-maçon.

Une méthode pour préparer l'avenir
Nous estimons que chacun, quelles que soient ses convictions, ses origines, son niveau d’instruction, ses conceptions philosophiques est capable d’un travail d’introspection, de remise en cause, de recherche et de réflexions. Le cheminement initiatique ne se résume pas à une simple démarche intellectuelle, elle fait appel à l’imagination, à l’intuition, à la raison, mais aussi à l'émotion c’est-à-dire à ce qui nous fait pleinement humain ; l’ensemble de la pensée philosophique de l’Être Humain. S’appuyant sur la tradition maçonnique et portée par le rituel, l’étude des symboles constitue un langage commun aux membres de la Loge. Munis de ces outils, les Francs-Maçons parviennent à une qualité d’écoute et de dialogue propice à l’échange des idées et préparent l’avenir.

Pour se construire et construire le monde
Le travail en Loge permet au Franc-Maçon de se construire et de construire le monde auquel il appartient. À l’issue de chaque tenue, lors de la clôture des travaux, nous proclamons "Ils (les Francs-Maçons) répandront les vérités qu’ils ont acquises, ils feront aimer notre Ordre par l’exemple de leurs qualités, ils prépareront, par une action incessante et féconde, l’avènement d’une humanité meilleure et plus éclairée".

suite de la visite : "comment postuler ?"