pleias
FMhistoriquevaleursquestionsFM Célèbresloge-brestPrésentation Pleiasnos-travaux.htmlpostulergodfGODFconstitutionloges du GODFvisiteursVisiteurscontact fil

Historique de la loge "Pleias"

Allumage des feux
Préalablement à la création de notre loge à l’Orient de Guipavas, les statuts de l’association civile "Les amis des Pléiades" furent déposés en la Préfecture du Finistère. Cette association façonnait le socle du Triangle maçonnique qui allait donner naissance à notre loge. Ayant reçu la patente du Rite Français par le Grand Orient de France, l’allumage des feux de notre respectable loge Pleias eut lieu le 13 novembre 1993 en présence de Jean-Robert Ragache, ancien Grand Maître du GODF et d'autres dignitaires de l’Ordre. Elle prit le signe distinctif de "Pleias", Pléiades en grec, en hommage aux sept poètes français du XVIe siècle.

Rassembler ce qui est épars
La quinzaine de frères qui la composèrent provenait en majorité de la région brestoise mais également d’autres Orients : Saint-Brieuc, Quimper, Fouesnant, Briec et Morlaix. Les membres fondateurs se réunissaient alors rue Georges-Leygues dans le quartier historique de Recouvrance.

George MoréUn document fondateur
Les fondateurs de Pleias élaborèrent la "charte des fondateurs", document d’architecture essentiel à une loge juste et parfaite contribuant à la construction du temple d’une Humanité meilleure et plus éclairée.

 

 



Premières initiations
Les fondations étant solidement bâties, notre loge initia son premier profane en 1995.

Changement de temple
Renforcée par de jeunes Francs-Maçons, la loge Pleias rejoignit le temple du GODF à l’Orient de Brest en 2001.

Mixité
Les frères de l'atelier votèrent à l’unanimité, la mixité de leur loge en 2013.

Aujourd'hui
Fidèles à l’esprit de la charte des fondateurs de l’atelier, les 30 membres qui la composent aujourd’hui (en 2016) assurent la transmission de la démarche maçonnique et de ses valeurs.
Pleias est une loge mixte ouverte à tous les cherchants. Ensemble, hors du temps et de l’espace, nous questionnons l’Être humain sous toutes ses dimensions.

 

 

retour