pleias
FMhistoriquevaleursquestionsFM Célèbresloge-brestPrésentation Pleiasnos-travaux.htmlpostulergodfGODFconstitutionloges du GODFvisiteursVisiteurscontact fil

Quelques personnalités célèbres

Qui ne furent pas Francs-Maçons

 

Louis Amstrong (1900-1971) Musicien de jazz américain. Aussi à l'aise comme trompettiste que comme chanteur, il est reconnu comme l'un des meilleurs musiciens de son temps. On a affirmé qu'il fut membre de la loge Montgomery No. 18 à New York mais cette loge n’a jamais existé. Il ne fut pas non plus, membre de la Grande Loge de Prince Hall, seule loge ouverte aux Noirs en son temps. On n’a jamais apporté la moindre preuve écrite de son appartenance maçonnique. Jusqu'à preuve du contraire, Louis Armstrong ne fut pas franc-maçon.

 

Niel Amstrong (1930-2012) Astronaute américain. Le premier homme à poser le pied sur la lune ne parcourut pas le pavé mosaïque d'un temple. Neil Armstrong est encore cité par certains comme ayant été franc-maçon. Il semble que la confusion doit être due à l’appartenance maçonnique de son père. Par contre, son équipier, le 2e homme sur la lune, Edwin Buzz Aldrin a été initié par la "Clear Lake Lodge n°1417" à l'Orient de Seabrook dans l'état du Texas.

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827) Compositeur et musicien allemand. Le plus connu de ces probables faux frères est Beethoven. Ces quelques lignes pour faire place à ses œuvres dites "maçonniques" mais également pour montrer à quel point ses convictions rejoignaient celles représentatives de la Franc-Maçonnerie de son temps. Ceci dit, aucun document prouve que Beethoven ait été Franc-Maçon, malgré certaines suppositions, à vrai dire fragiles.

 

Napoléon Bonaparte (1769-1821) Militaire, Consul, empereur. Napoléon 1er n’a jamais affirmé être Franc-Maçon mais n’a jamais assuré non plus le contraire : le doute demeure mais il y a de fortes probabilités qu'il ne le fût pas. Mais ce qui est certain en revanche, c’est qu’il a vécu dès sa plus tendre enfance et jusqu’à la fin de sa vie auprès de Francs-Maçons. Son père Charles était Franc-Maçon tout comme son frère cadet Jérôme qui fut initié en 1801. Il désignera même plus tard, une fois au pouvoir, ses 2 autres frères, Joseph et Louis en qualité de Maîtres du Grand Orient. Sa première femme Joséphine de Beauharnais fut initiée à Strasbourg.

Georges Brassens ne fut pas franc-maçonGeorges Brassen (1921-1981) Poète auteur-compositeur-interprète français. G. Brassen n'était pas franc-maçon. Ce n'est pas pour rien qu'il a chanté : "Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on est plus de quatre on est une bande de cons. Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens".

 

 

Ne fut pas franc-maçonJacques Brel (1929-1978) Auteur-compositeur-interprète, poète, acteur et réalisateur belge francophone. Certains l’imaginaient franc-maçon à cause de certaines de ses chansons dont les paroles auraient pu être écrites par les francs-maçons : "La quête" ou "La Lumière Jaillira". Jacques Brel ne fut pas initié à la franc-maçonnerie.

 

 

Aristide Briand (1862-1932) Homme d’État, diplomate, 11 fois Président du Conseil, 26 fois ministre. Il joua un rôle essentiel dans les relations internationales après la Première Guerre mondiale. Prix Nobel de la paix en 1926. Il fut rapporteur de la loi sur la séparation de l’Église et de l’État en 1905. Il fut l’inspirateur et pionnier de la Société des Nations. Il fut membre de la Chevalerie du Travail français. Les idéaux de cet homme feront dire à certains qu’il fut franc-maçon. Contrairement à une légende tenace, il ne le fut pas. Il fut admis à "passer sous le bandeau" en vue de son éventuelle cérémonie d’initiation mais aurait retiré sa candidature après cette première épreuve.

 

Michel Charasse, (né en 1941) Homme politique. Sénateur et ancien ministre sous François Mitterrand, membre du Conseil constitutionnel. Michel Charasse est perçu par les journalistes comme franc-maçon, en raison notamment de son anticléricalisme revendiqué et que ses rondeurs pourraient faire passer pour un habitué des agapes (sic). Pour lui être agréable, son ami Alain Bauer, ancien grand maître du Grand Orient, non sans humour, lui a proposé de lui signer un certificat de non-appartenance à la franc-maçonnerie. D'après certains journalistes, Michel Charasse fut secrétaire administratif de la Fraternelle parlementaire. Or pour en être membre de cette fraternelle, il faut bien évidemment être initié franc-Maçon.

Jacques Chirac (né en 1932) Homme politique, Président de la République française. Jacques Chirac a-t-il été initié par la Franc-maçonnerie ? Dans le livre suspecté d'antimaçonnisme "Les frères invisibles" (Édition Albin Michel, 2001), les journalistes Renaud Lecadre et Ghislaine Ottenheimer révèlent que Jacques Chirac aurait été initié à la Franc-maçonnerie en Suisse, dans la très select Grande Loge Alpina. À l’époque de la sortie du livre, l’Élysée avait refusé de faire un commentaire. Ce livre comportait plus de 160 erreurs avérées et peu après, les informateurs anonymes francs-maçons s’étaient rétractés. Il semble en fait avoir été victime d’une presque homonymie avec un certain « Chibrac » de nationalité suisse. Jacques Chirac de son côté affirme "Mon grand-père l’était. Mais moi, toutes ces simagrées…". Son grand-père fut effectivement, vénérable de la loge de Brive du Grand Orient de France.

Georges Benjamin Clemenceau (1841-1929). Homme d’État français, radical-socialiste, député, sénateur, ministre puis président du Conseil en 1906 puis pendant la première guerre mondiale. Durant ce conflit, il présida un gouvernement voué à la poursuite de la guerre et fut un des négociateurs du Traité de Versailles. Républicain de la première heure, radical, anticlérical, ardent partisan de l’amnistie des Communards, il paraît avoir un profil de franc-maçon de la IIIe République. Pourtant, si ce « père la victoire » fut entouré de francs-maçons, il n’a jamais été initié.

 

Walt Disney (1901-1966) Producteur, réalisateur, scénariste, acteur et créateur américain de dessins animés. Contrairement aux idées reçues, Walt Disney ne fut jamais initié franc-maçon. Par contre, son frère, Roy Disney fut bien initié à la loge York N°562, à l'Orient de Kansas. Roy Disney vanta à son jeune frère Walt les mérites de l’initiation maçonnique et du symbolisme. Walt fut intéressé mais, au terme d’une longue hésitation, il préféra rejoindre une organisation templière : l’Ordre de Molay, un ordre paramaçonnique qui tirait son nom de Jacques De Molay, le dernier Grand Maître des Templiers, mort sur le bûcher pour magie noire et idolâtrie de Baphomet. À l'époque, cet ordre était reconnu par la franc-maçonnerie américaine ce qui explique sans doute l'amalgame.

Il ne fut pas franc-maçonLéo Ferré (1916-1993) Auteur-compositeur-interprète. Ce grand artiste de la chanson française ne fut pas initié. La veuve de Léo Ferré, Marie-Christine Ferré intenta un procès suite à la publication d'un "dictionnaire des Francs-Maçons français" où son mari était présenté comme initié à la Franc-Maçonnerie. Une enquête fut réalisée auprès de plusieurs obédiences. Aucune ne put apporter la moindre trace de l'initiation de Léo Ferré. Le dictionnaire fut retiré de la vente.

 

Éric Giacometti (né en 1963) Journaliste, écrivain et formateur au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes. Auteur de thrillers à succès, il crée le commissaire franc-maçon Antoine Marcas, sous les lumières de son ami d’enfance Jacques Ravenne qui lui est un authentique franc-maçon. Voici une liste de quelques-uns de ses ouvrages qui mettent en scène, de près ou de loin, la franc-maçonnerie : In nomine, Le Rituel de l'ombre, Conjuration Casanova, Le Frère de sang, La Croix des assassins, Apocalypse, Lux Tenebrae, Le Septième Templier, Le Temple noir, Le Règne des Illuminati, L’Empire du Graal, …

 

VGE n'était pas franc-maçonValéry Giscard-d'Estaing (né en 1926) Inspecteur des finances et homme d'état. Le bruit courrait dans Paris que le GODF allait initier le Président de la République. Il fut approché en toute hâte par des dignitaires de la Grande Loge de France pour lui proposer l'initiation. Il semblerait que le Président fut intéressé par cette proposition mais les modalités exigées par VGE ne furent pas conformes à l'initiation maçonnique.

 


Ce musicien ne fut pas franc-maçonDieudonné-Félix Godefroid (1818-1897) Harpiste et compositeur. Mentionné comme membre de la Loge parisienne "les Frères Unis Inséparables". Les archives de cette Loge infirment l'appartenance maçonnique de ce musicien même s'il y donna un concert.

 

 

Édouard Herriot (1872-1957) Homme d’État, ardent Radical, Président de la Chambre puis Président du Conseil, maire de Lyon jusqu’à sa mort. En 1946, Édouard Herriot fut élu membre de l'Académie française. Dans les milieux Radicaux, il côtoya beaucoup de francs-maçons à tel point que ses adversaires politiques le soupçonnèrent de l’être mais il ne fut jamais initié.

 

 

François Hollande (né en 1954) Magistrat, avocat, député-maire, président de Région, Président de la République de 2012 à 2017. Il fut entouré de nombreux francs-maçons durant sa carrière politique et souvent approché pour garnir les colonnes du temple maçonnique, il ne fut jamais initié. Sa bonhomie extérieure et son humour décapant tranche avec son caractère indépendant.

 

 

Victor Hugo (1802-1885) Écrivain, poète, dramaturge. Devons-nous présenter ce royaliste devenu républicain, éphémère élu député de Paris en 1848, d’abord réactionnaire puis démocrate ? Ce soutien puis opposant à Louis-Napoléon Bonaparte, exilé en Angleterre sous le Second Empire qui deviendra sénateur après la chute de ce dernier. Ce génie littéraire qui fit de Notre Dame de Paris ou Les Misérables, des œuvres universelles ? Cet adepte des sciences occultes et de l’irrationnel qui aimait faire tourner les tables avec ses quelques intimes fut à plusieurs reprises approché par des frères mais donna jamais suite ce qui n’empêcha pas des maçons parisiens de donner son nom à une loge. Ceci et le fait que son père, le général d’Empire Joseph Léopold Hugo était initié fera dire, à certains que Victor Hugo était franc-maçon.

Alain Juppé (né en 1945) Homme politique français. Ancien premier ministre, maire de Bordeaux, fils spirituel de Jacques Chirac. Il a toujours cultivé de très bonnes relations avec la franc-maçonnerie bordelaise qui elle, penchait plutôt à gauche. Il ne figure sur aucune liste d’aucune obédience maçonnique ; il ne fut donc pas initié. Alain Boher, ancien Grand Maître du Grand Orient de France, répondant à des étudiants bordelais, aurait déclaré : « la période de silence imposée aux apprentis francs-maçons lui aurait été insupportable et il aurait été difficile, de le nommer tout de suite à ma place ».

 

John Fitzgerald Kennedy (1917-1963) Homme d'État américain, 35e président des États-Unis. Il est souvent dit que le plus célèbre des Présidents américains était franc-maçon. Cette fausse rumeur est sans doute due au fait qu'une partie des Présidents américains fut initiée à la franc-maçonnerie. C'est faux, JFK ne fut jamais initié.

 

 

François Koch (né en 1959) Journaliste à l’Express où il est chef de rubrique Justice depuis 2011. Il est notamment chargé de l'actualité des institutions (Chancellerie, tribunaux, prisons) depuis 2009. Auditeur de la 24e session (2012-2013) de l'Institut national des hautes études de la Sécurité et de la Justice. Il est par ailleurs spécialisé dans l'étude de la franc-maçonnerie. Son blog « La Lumière » est l’un des mieux informés sur les grandes et petites histoires de la franc-maçonnerie d’aujourd’hui. Ce journaliste sait appuyer là où ça fait mal. Il agace bon nombre de francs-maçons mais si son blog est si bien informé, c’est qu’il est parfois renseigné par des frères. Malgré le nom de son blog, il n’a pas reçu la Lumière.

 

François Mitterrand, (1916-1996), Homme politique, 21e Président de la République française de 1981 à 1995. Pendant la présidence de François Mitterrand, souvent confondu avec son homonyme, Jacques Mitterrand (sans aucun lien de parenté), Grand Maître du Grand Orient, bon nombre de ses ministres furent francs-maçons. Pour bien comprendre pourquoi autant de francs-maçons se sont retrouvés au pouvoir ou dans les allées du pouvoir en 1981, il faut connaître les relations ambiguës que l'ancien chef de l'État entretenait jusque-là avec eux. Faut-il le préciser, François Mitterrand n'a jamais été franc-maçon. Au départ, même, tout l'oppose à la culture maçonnique. Né dans une famille catholique conservatrice où l'on faisait de l'antimaçonnisme son pain quotidien, élevé chez les jésuites, pensionnaire chez les pères maristes, François Mitterrand partagera la culture dominante de son milieu, allant jusqu'à servir le gouvernement de Vichy avant de réaliser ce que les francs-maçons pouvaient apporter à son ambition politique. En effet, la tactique politique de François Mitterrand qui s'est appuyé sur les francs-maçons comme sur tous les groupes susceptibles de l'aider pour réaliser son plan de carrière.

Jean Moulin (1899-1943) Haut fonctionnaire, il fut le plus jeune sous-préfet de France en 1925 (sous préfet du Finistère puis préfet d'Eure-et-Loir). Il fut un grand résistant français. Artisan de l’unification des mouvements de Résistance, il fut capturé à Caluire en 1943, conduit à Lyon pour y être torturé par Klaus Barbie. Il mourut lors de son transfert en Allemagne. Un cénotaphe lui est dédié au Panthéon. Contrairement à ce qui fut quelques fois annoncé à cause de ses fréquentations de francs-maçons de la région de Camaret-sur-mer lorsqu'il était sous-préfet à Chateaulin, il ne fut pas initié à la franc-maçonnerie.

Niccolo Paganini (1782-1840) Violoniste et compositeur italien. Par sa technique exceptionnelle et son magnétisme personnel, il a contribué à l'histoire du violon, mais également à intégrer la dimension virtuose dans l'art, dont il est un des représentants les plus célèbres, attirant à lui d'autres compositeurs romantiques, tel Liszt. Souvent qualifié de plus grand violoniste de tous les temps, il est également un compositeur réputé. Beaucoup de listes de francs-maçons le citent erronément peut-être par confusion avec un homonyme beaucoup moins célèbre, Ercole Paganini (1770-1825).

 

Giacomo Puccini (1854-1924) Compositeur italien. Certaines des listes de maçons célèbres le citent. Le compositeur de Tosca, La Bohême et Madame Butterfly n'a pourtant rien à voir avec la maçonnerie. Il s'agit sans doute d'une confusion, malgré l'important décalage temporel, avec Niccolò Piccinni (1728-1800) qui lui fut membre de la célèbre Loge des « Neuf Sœurs » à l’Orient de Paris


 

Saint-Germain, comte de (1707-1784). Cet aventurier fut en contact avec les plus grands maçons d’Europe : Charles de Hesse-Cassel, chez qui il demeura un certain temps, mais aussi le lyonnais Willermoz, le négociant en soierie très intéressé par ses teintures et enfin, le non moins mystérieux Cagliostro, qui s’est parfois présenté comme l’un de ses disciples. Il reste que rien ne prouve son appartenance maçonnique en dehors de ses propres allusions.

 

Nicolas Sarkosy (né en 1955) Avocat, homme politique, 23e Président de la République française de 2007 à 2012. Comme François Mitterrand, il eut de nombreux contacts avec la franc-maçonnerie durant sa carrière politique et notamment lors de sa présidence. Alain Boher, ancien Grand Maître du Grand Orient de France fut un de ses conseillés sur les questions de sécurité et de terrorisme, ce qui fit envisager au grand public que Nicolas Sarkosy fût initié. Il n’en est rien, M. Sarkosy ne reçut pas la Lumière maçonnique.

 

Contrairement à ce que croient certains, Erik Satie (1866-1925), que certains avaient ironiquement surnommé Esotérik Satie, n'a pas été franc-maçon. Néanmoins, il fut (source probable de cette confusion) Maître de Chapelle de l'Ordre Rose+Croix (lequel n'était aucunement maçonnique) et composa pour cet ordre des musiques rituelles, avant de se brouiller avec Sâr Peladan et de fonder sa propre Église métropolitaine d'art et de Jésus conducteur (source : Gérard Gefen).


SWIFT, Jonathan (1667-1745) Poète, écrivain, satiriste, essayiste, pamphlétaire politique anglo-irlandais. Son œuvre la plus célèbre est "Les Voyages de Gulliver". Il fut soupçonné d'appartenir à la Loge qui se réunissait à la taverne "The Goat-at-the-Foot-of-the-Haymarket" à l'Orient de Londres vers 1692. Il n'en est rien car deux de ses textes traitant de franc-maçonnerie étaient des textes antimaçonniques.

 

 

Retour